RetourPhotos de l'instrument pendant sa construction. Les éléments qui n'existaient plus dans l'original (le chapiteau et quelques moulures) ont été reconstruits sur le modéle de l'épinette de Leipzig. Cristofori a été extremement précis dans le dessin du cordage de l'épinette; les longeurs des cordes et les points de pincement sont très proches de ceux des clavecins qu'il a construits 30 ans plus tard.
Epinette ovale
En 2000, dans un palazzo qui appartenait autrefois à l'antiquaire Bardini, l'épinette ovale que Cristofori a fabriqué pour les Médicis a été retrouvé.L'instrument fut transféré par la suite à la Galleria dell'Accademia de Florence (la collection qui comprend la célèbre statue de David, réalisée par Michelange). Une autre épinette ovale de Cristofori, très similaire à celle-ci et datée de 1693, se trouve au Musée instrumental de Leipzig. La Galleria dell'Accademia comprend une aile dédiée aux instruments de musique appartenant au Conservatoire. Ceux-ci sont tout ce qui reste de la collection de la famille Médicis, et comprennent par exemple le célèbre clavecin en ébène construit par Cristofori pour les Médicis. Parce qu'il fabriquait l'instrument pour les Médicis, Cristofori a évidemment choisi les matériaux les plus précieux: du pallisandre de Madagascar (dalbergia baroni) pour la caisse, de l'ébène pour les moulures et les touches chromatiques, de l'ivoire pour les touches diatoniques.Comme d'habitude, il utilisait du cyprès pour la table d'harmonie. Le fond et les éléments internes sont en peuplier (populus alba) et en épicéa (albies alba), sauf le sommier, qui est en noyer. Les mêmes bois ont étè utlisés pour la copie. Les éclisses sont construites de manière laminée: la couche centrale et en peuplier (avec des fibres verticales) d'environ 1 mm d'épaisseur; les couches extérieures sont en pallisandre.
Epinette ovale (Copie)
Epinette ovale de Bartolomeo Cristofori
contact@ph-lepage.fr